dimanche 19 mai 2013

Que pense l'entourage d'un apprentissage d'une seconde langue dans une famille monolingue ?

Dur dur de faire comprendre l'intérêt d'une telle initiative ! Pour ma part, quand nous disons à notre entourage que nous souhaitons initier nos enfants à l'anglais, on obtient toujours à peu près les mêmes réponses.

Dans l'entourage, il y aura ceux qui diront :
-" Ah c'est génial, vous allez en faire des petits bilingues" => Bon ceux là, ils n'ont pas compris qu'on ne devient pas bilingue en ne parlant que 2-3h par semaine (surtout en ne commençant qu'à 3 ans).
- "A quoi ça sert ? Et vous n'êtes pas anglais vous ?" => Grande ouverture d'esprit ! Généralement, il s'agit de personne qui n'ont jamais ou très rarement eu l'occasion de mettre un pied en dehors de notre beau pays... Et puis l'anglais, ça sert pour le travaille, pour voyager aux US, en Angleterre, en Australie, mais aussi en Inde, en Malaisie et tout autre pays dans lequel vous ne parlez pas la langue locale mais où l'anglais est compris par la population.
- "Il aura bien le temps d'apprendre l'anglais à l'école" => Alors c'est clair, ces personnes là, je pense qu'elles étaient nulles, voir très nulles en anglais. Il faut être honnête, l'anglais enseigné à l'école est généralement d'un niveau très limité. Il m'est arrivé d'avoir des élèves bilingues dans ma classe, je voyais parfois leurs yeux sortir de leurs orbites à l'écoute de certaines phrases formulées par nos professeurs d'anglais... A méditer...
- "Déjà qu'il apprenne à parler et écrire français correctement" => Réplique très souvent formulée sur les forums. D'ailleurs celle qui m'énerve le plus je pense ! Et j'avoue, je ne comprends pas cette réplique. Si mon enfant apprends l'anglais avant de parler et écrire le français correctement, il est condamné à ne pouvoir parler correctement sa langue maternelle, et est destiné à se payé des 0 en dictées !

Tout ça pour vous faire comprendre que si vous décidez vous aussi d'apprendre une seconde langue qui n'est pas la vôtre à votre enfant, vous allez sans arrêt devoir justifier vos choix et rares sont les personnes qui vous comprendront.




9 commentaires:

  1. En tant que parent que se soit pour ça ou d'autres choix d'éducation on ne peut échapper aux commentaires....Le bilinguisme c'est une ouverture d'esprit et ça prime pour moi sur tout le reste. De plus c'est une langue très présente et on ne peut pas nier que c'est très utile professionnellement. Bref, moi c'est le dernier commentaire de ton article que je trouve le plus énervant car en fait l'enfant a d'abord une phase de confusion qui est normale et après il la dépasse sans aucun souci.
    A part ça où en est votre aventure du bilinguisme avec tes enfants?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'aventure continue... Toujours sur le rythme : mercredi toute la journée en anglais à la maison, le samedi matin durant 2h chez une anglaise. Mon grand comprend pas mal de choses en anglais et a un vocabulaire de plus en plus en riche. J'étudie de nouvelle piste d'enseignement de la langue. Je rencontre demain une famille franco-américaine ne vivant pas très loin de chez moi. A voir comment nous pouvons interagir. Affaire à suivre. Et chez toi, comment se passe l'apprentissage de l'anglais ?

      Supprimer
  2. Ca suit son cours ici aussi. Le grand répond aux phrases simples mais avec le temps futur, les questions quel jour on est aujourd'hui, demain, il arrive à être à l'aise avec le repérage dans le temps en anglais. Le petit commence à comprendre pas mal de chose aussi, les couleurs sont acquises.
    Bonne rencontre avec cette famille franco-américaine c'est super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ça génial qu'il te réponde. Serais-tu en mesure de me dire environ combien d'heures par semaine tu parles anglais avec tes enfants ? Tu as commencé alors que ton aîné avait quel age ? J'avoue qu'il m'arrive parfois de décrocher un peu, jusqu'à ce que je me remotive en lisant par exemple des messages comme les tiens où je me sens moins seule dans cet apprentissage, ou encore après des RDV comme ce matin.

      Mon RDV s'est super bien passé, Pirouette va pouvoir avoir une véritable immersion. Nous allons commencer par 2h/semaine le samedi matin (tel qu'on le fait aujourd'hui) mais avec une native cette fois-ci. Puis une fois qu'il sera habitué, on partira sur une demi-journée pour ensuite passer à la journée entière. En plus, il va adorer car il y a un petit garçon de son age.

      J'ai une autre question : et ton conjoint, comment accepte-il cette démarche ? Moi j'ai de la chance que mon mari soit totalement en phase avec moi.

      Supprimer
  3. Surtout ne te décourages pas c'est normal que les résultats prennent du temps. L'essentiel est que tu gardes justement du plaisir à le faire. Il m'est arrivé de ne plus faire l'anglais pendant 1 ou 2 mois car fatigué, rhume, grippe ect... Ca revient vite l'idée c'est que ça soit familier et connu pour eux.
    J'ai commencé dès que mon grand a dit ses premiers mots avec un puzzle en bois voiture camion train. En fait je lui apprenais que ces mots et des petites phrases: give it to me please. Je ne lui parlais pas énormément en anglais, même avec ma famille personne ne m'entendais le faire jusqu'à dernièrement, mais peut être que je le ré-investissait souvent au bain par exemple.
    Mon mari aimerait beaucoup améliorer son anglais et il est vraiment content que je fasse ça pour les enfants donc c'est un vrai soutien.
    Ton expérience avec cette famille c'est un vrai plus, qu'est-ce que j'aurai aimé ce genre d'échange, je vais peut-être chercher autour de chez moi!
    En résumé mon fils a 5 ans passé et ce n'est que récemment qu'il réponds en anglais. Je n'attends pas de résultats (meme si par la passé si!) je me concentre sur un entretien régulier de la langue anglaise par comme je te disais la culture, les biscuits (oréo, peanut butter) et livres.
    J'espère t'avoir un peu aidé, tiens moi au courant!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai attendu 5 ans et demi avant que ma petite dernière ne me réponde dans sa langue 2 et pourtant, je ne lui ai jamais parlé en français. Tout vient à temps quand on est patient.

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'élève les miens en français/anglais (je suis francophone, mon mari est anglophone), ça ne rend pas le tout plus facile, surtout quand on est responsable de la langue "mineure" (mon cas) et submergé par la langue "majeure". Faut tenir le coup en tant que parents et c'est dur en effet. Je me répète que c'est pour le bien des enfants (et de la société) et puis que zut, c'est comme ça, d'autres ont réussi alors pourquoi pas moi ?!
    Je ne m'inquièterais pas trop qu'il ne te réponde pas encore en anglais. C'est déjà bien qu'il comprenne. Il aura sans doute un déclic un jour ou l'autre. Mon aîné, 2 ans et des poussières, comprend tout ce que je dis en français (mieux que son père en plus), mais ne fait pas de phrases en français. Il parle en franglais avec un vocabulaire 80 % anglais, 20 % français (fraction optimiste :-). Je commence à imposer certaines réponses en français, on verra si ça marche.

    RépondreSupprimer
  6. Courage!

    You guys are doing so well. It's great news that you have found the Franco-American family to spend time with - I think that will make a huge difference. Learning through play has to be the easiest way possible for a child to progress and, also, when they see that other children also speak this strange langauge that only mummy usually speaks.. well... I think that will spur them on no end. I have been really up and down lately in terms of wondering whether I can keep this up... the vastness of the commitment going forward can be overwhelming if I think too far ahead! But, we are going on holiday to France with friends this summer and their two children are bilingual French/ English (with English being the minority language for them) and I am really excited to see how that all works out...and to see how the four children interact and what languages they choose to play together in. I am hoping that the holiday will give me renewed confidence in the value of our non-native endeavour!

    Keep us posted about your saturday morning get togethers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Great news about your holidays in France. Mais c'est étrange que tu doutes autant sur le fait de continuer l'aventure. Je ne doute pas mais j'ai moi aussi parfois des moments de faiblesse !
      Where are you going in France ? If it's not too far from Brittany or Nantes, I woul be pleased to see you !

      Supprimer